DélégationPérigord Agenais

Prison et justice

L’accueil d’une personne soumise à un travail d’intérêt général (T.I.G.) 

Extrait du journal « Caritas » de la délégation

Le Secours Catholique agit, en lien avec l’administration pénitentiaire, auprès des personnes détenues ou condamnées à des travaux d’intérêt général en faveur de leur réinsertion.

L'accueil d'une personne soumise à un travail d'intérêt général (T.I.G.)

Quel est le positionnement du Secours Catholique sur le milieu carcéral ?

Le Secours Catholique appelle les chrétiens et les Français en général à changer de regard sur le milieu carcéral. Il milite avec d’autres associations pour une justice soucieuse de réduire la surpopulation carcérale et de réussir la réinsertion, notamment en développant les peines alternatives à l’incarcération.

Quel est ce dispositif de travail d’intérêt général (TIG) ?

Le travail d’intérêt général (TIG), appliqué depuis 1984, est une sanction qui permet d’éviter l’emprisonnement pour des infractions de faible gravité. Le prévenu doit être volontaire pour accomplir un travail non rémunéré, au profit d’une collectivité publique ou d’une association localement habilitée. L’objectif est de lui permettre de maintenir des liens sociaux ou d’en créer en développant son utilité aux autres. En fonction de la peine, le TIG peut s’étendre d’une durée de 20 à 280 heures.

Pourquoi la délégation souhaite-t-elle développer l’accueil des personnes soumises au TIG ?

Afin d’offrir avec ses actions une chance de s’en sortir aux personnes soumises au TIG, le Secours Catholique porteur du sens du service de la communauté et de l’intérêt public, peut leur servir de tremplin. Pour qu’elles reprennent confiance en elles et découvrent leur utilité et leurs talents. Ce qui n’aurait pas été le cas si elles avaient purgé leur peine en détention pour une infraction bénigne alors que cette expérience laisse des traces profondes et à contrario, favorisant les risques de récidive, renforce leur exclusion.  

L’accueil d’une personne soumise au TIG dans une équipe locale.

L’animateur est aux côtés des équipes qui souhaitent se lancer dans cette aventure. Il les appuiera et les accompagnera tout au long de cette mission et pourra les mettre en lien avec un conseiller du S.P.I.P. (service pénitentiaire d’Insertion et de probation) qui sera leur interlocuteur avant et pendant l’accueil de la personne soumise au TIG. Il sera réfléchi, avec l’animateur, en amont de l’accueil, aux missions qui pourraient lui être confiées. Elles peuvent être très variées et dépendent surtout du profil et des possibilités de la personne, mais également des besoins ponctuels de l’équipe locale.

Colis de Noël aux personnes détenues

Shirley oeuvre à la confection des colis de Noêl Shirley oeuvre à la confection des colis de Noêl

Comme chaque année, le Secours Catholique a participé à l’Opération Colis de Noël auprès des personnes détenues de la maison d’arrêt de Périgueux et des centres de détention de Neuvic et Mauzac-et-Grand-Castang. Au total, ce sont plus de deux cents colis contenant des petites douceurs de Noël qui ont été remis aux personnes sans ressources suffisantes ou en situation d’isolement (qui ont peu ou pas de visites). Malheureusement, la crise sanitaire ne nous a pas permis de réaliser les traditionnels goûters de Noël, mais il était important que le Secours Catholique et les associations partenaires soient présentes en cette période particulièrement difficile.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne

Périgord Agenais