DélégationPérigord Agenais

Éditorial

Ayons un regard rempli de confiance

Éliane Jacquin, présidente délégation Périgord Agenais

Ayons un regard rempli de confiance

Notre nouveau numéro de « Caritas Périgord Agenais » est essentiellement consacré à la thématique « migrants ». En effet, nous sommes tous interpellés depuis plusieurs mois par l’arrivée des « étrangers » sur notre territoire. Je pense que nous devons avant tout nous interroger sur l’origine de ces migrations, pourquoi seuls ou en famille, tant de gens quittent leur pays, laissent tout derrière eux, pour prendre les routes de l’exil, routes qu’ils savent longues et surtout dangereuses !

Nous ne pouvons rester indifférents devant les images de ces hommes et de ces femmes souvent avec enfants qui tentent au péril de leur vie de rejoindre l’Europe sans esprit de conquête mais uniquement pour survivre et essayer de se construire un futur meilleur. Nous ne savons pas toujours comment nous positionner et répondre à cette question bien sûr complexe. Mais cela ne veut pas dire qu’au nom de sa complexité nous devons accepter un discours simpliste et indigne : notamment celui qui justifie le tri fait entre les migrants dits « économiques » qui devraient rester chez eux, ceux dits « politiques » qui vivant dans des pays où règne la violence, pourraient prétendre à un titre de séjour.

Cette distinction n’est pas pertinente, car une famille qui ne peut nourrir ses enfants à cause d’une mauvaise gouvernance, de la corruption, de la dégradation de l’environnement (souvent le fait de puissances étrangères, multinationales…) ne subit-elle pas une forme de violence ? Ne ferions-nous pas comme elle ?

Le Secours Catholique-Caritas France (SCCF) engage une réflexion globale sur les migrations et essaie d’apporter aussi des réponses concrètes et à court terme sur l’accueil. Sa position se fonde à la fois sur la Déclaration universelle des droits de l’homme et sur la doctrine sociale de l’Église qui affirme que Dieu a voulu que chaque être humain puisse profiter pleinement du bien-être que peut fournir la Terre en vue de son plein développement. Personne ne peut en jouir pour son seul profit. Le SCCF s’est donc engagé dans la Campagne Globale Migrations.

Cette campagne, qui est liée au réseau Caritas Internationalis, articule les différents échelons du niveau local au niveau international. Elle connaîtra entre autres deux temps forts en 2019 :

  • Le rapport statistique du mois de novembre sera consacré aux migrations.
  • Le Secours Catholique s’investit au niveau international en étant présent à l’ONU pour la négociation, entre les États, du pacte mondial sur les migrations.

La Campagne Globale Migrations a pour objectif de changer le regard sur les personnes migrantes quel que soit leur statut et de garantir l’accès au droit pour tous. Cela rejoint certains des changements visés par notre projet national :

  • Les personnes de cultures et de religions différentes doivent pouvoir œuvrer ensemble pour transformer la société. Les mouvements migratoires entraînant un brassage de cultures et de religions peuvent faire surgir des crispations dans les pays d’accueil, qui ont tendance à se replier sur eux. Il ne s’agit pas de nier ces problèmes, mais d’aider au changement d’attitudes, il faut regarder les migrants comme des frères, les accueillir, les rencontrer avec un regard rempli de confiance. Ils nous apportent beaucoup de choses : leur culture, leur créativité, leur énergie comme vous allez le constater à travers ces témoignages. La connaissance de l’autre nous permet de changer notre regard et de dépasser nos appréhensions.
  • L’accès aux droits : si on veut intégrer, c’est-à-dire permettre aux migrants de participer pleinement à la vie de notre société, nous devons veiller à ce qu’ils puissent avoir accès à tous leurs droits, logement, santé, éducation pour les enfants, travail… Il nous faut être vigilants et ne pas hésiter à rencontrer les autorités responsables pour engager les plaidoyers afin que leurs droits soient respectés.

En conclusion, demandons-nous quelle valeur nous accordons à l’homme dans un monde où les marchandises circulent plus facilement que lui. Ne nous laissons pas enfermer par des discours sécuritaires. Ce sont les personnes qui quittent leur pays, qui vivent actuellement des situations d’insécurités inimaginables et nous ne pouvons pas rester indifférents, bafouer leur dignité en les laissant à nos portes. Historiquement, la France et l’Europe se sont construites avec les apports de personnes venant d’autres horizons, ce fut une richesse. Nous pouvons faire le rêve d’un monde où chacun pourra choisir soit de rester dans son pays en toute sécurité, soit de migrer vers le pays de son choix en toute liberté. Mais si rien ne change au niveau gouvernance, économique, risque climatique, de plus en plus de personnes quitteront leur pays. Sachons les accueillir et considérer qu’ils sont une chance pour nous. Comme le dit le pape François :

« Tout émigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté. »

Éliane Jacquin, présidente de la délégation Périgord Agenais du Secours Catholique

Septembre 2018

Imprimer cette page

Faites un don en ligne