DélégationPérigord Agenais

La vie des équipes

À Bugue, une gouvernance partagée

À Bugue, Chantal, Anne, Dorothée, Fati et Michèle, cinq bénévoles du Secours Catholique du Périgord agenais instaurent la gouvernance partagée de l’équipe. Ensemble, après débats et consensus, elles prennent les décisions importantes tout en laissant chacune assurer les responsabilités dans son domaine de compétences.

À Bugue, une gouvernance partagée

publié en février 2021

Nous sommes très soutenues par Stéphanie, notre animatrice, c’est important et ça nous porte, elle est très à l’écoute et réactive. On a senti que la délégation était partante, curieuse de voir comment ça va évoluer, ça nous stimule ! Nous le sommes également, curieuses !

Comment l’idée d’une gouvernance partagée a-t-elle émergée dans votre équipe ?

Mona, responsable de notre équipe depuis 6 ans, arrivait en fin de mandat. Personne ne se sentait en capacité de reprendre sa responsabilité, mais on ne voulait pas que l’équipe ferme. Comme on avait l’habitude de travailler ensemble, on s’est dit pourquoi ne pas tenter, on se connaît bien. On avait envie que ça continue ! Nous avons chacune nos charges familiales, mais on peut s’appuyer les unes sur les autres et passer le relais ; nous discutons ensemble avant de prendre des décisions.

Comment cette gouvernance partagée s’organise-t-elle ?

Nous avons gardé les horaires d’ouverture habituels pour ne pas déstabiliser les personnes que nous accueillons. Nous nous voyons très souvent et nous réunissons dès qu’il y a des informations à partager ou des résolutions à prendre. Les décisions très importantes doivent être prises à l’unanimité mais, pour ne pas paralyser l’action ou pour les décisions non capitales, la majorité suffit. Nous faisons un tour de table pour prendre des nouvelles et un compte-rendu à chaque fois. Il y a également les initiatives de chacune sans consulter les autres systématiquement, bien sûr.

Dans l’équipe, nous sommes dix. Cinq étaient intéressées pour s’impliquer au sein de la gouvernance de l’équipe.

Chacune est référente dans un domaine, nous avons organisé cela en fonction des facilités de chacune :

♦Chantal assure les relations avec les institutions locales, notamment la mairie ;

♦Anne fait le lien avec la paroisse ;

♦ Dorothée assure celui avec la délégation et est engagée dans l’activité correspondance et dons de vêtements auprès des personnes détenues du centre de détention de Mauzac ;

♦Fati représente l’association au centre intercommunal d’action sociale(CIAS) ;

♦ Michèle assure le secrétariat et la communication.

Afin de faire circuler les informations auprès de tous les membres de l’équipe, nous nous voyons le mercredi et le premier samedi du mois. On se regroupe, on travaille ensemble.

Cela fait 6 mois que vous expérimentez cette gouvernance partagée. Qu’en retirez-vous ?

Que du positif. Une émulation ! On a toujours des idées qui fusent sur l’organisation, la décoration, le rangement, les évènements… Nous sommes très complémentaires. Je ressens qu’on a toutes les cinq un esprit de bienveillance qui est profond. On est très contentes de se retrouver, on rigole beaucoup. On a plaisir à produire et à construire ensemble. Nous étions mûres pour cela grâce au travail réalisé ensemble précédemment. Personne n’a un égo surdimensionné ou ne veut tirer la couverture à soi. On a envie de le faire ensemble, et cela se fait naturellement.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne