DélégationPérigord Agenais

Spiritualité

Quarante-huit heures à Lacépède

publié en avril 2018

Tous les ans au début du carême le Secours Catholique propose aux volontaires, aux donateurs et autres sympathisants une retraite de quarante-huit heures. Cette année la retraite de la délégation Périgord Agenais se déroulait au Foyer de Charité de Notre-Dame de Lacépède, à 8 km d’Agen.

Le père Jean-Louis Favart, curé de Vergt et ancien aumônier du Secours Catholique, était le guide spirituel.

Nous avons réfléchi et médité sur trois passages de l’Évangile : Marc 2, 1-12, Luc 24, 13-35 et Jean 13, 1-15. Puis, dans un échange contemplatif, chacun a pu exprimer ce qui l’avait particulièrement touché dans le texte.

Je citerais une réflexion qui m’a frappée au sujet du lavement des pieds dans le texte de Jean, acte que nous avons pratiqué le mardi soir, avant d’aller dormir.
« Sommes-nous assez conscients de l’humilité dont doit faire preuve une personne âgée ou handicapée ou malade pour accepter sereinement de se laisser laver et panser ?
Nous, les accompagnants, les soignants, les familles, avons-nous toujours la douceur requise ?
J’ai pensé à ma mère qui a pleuré la première fois où j’ai dû l’aider à prendre sa douche. »

Nous avons aussi longuement médité les psaumes 8 et 38.
« Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu,
le couronnant de gloire et d’honneur ».
« Tu mets toute chose à ses pieds ».

Qu’en faisons-nous ?

Nous commencions chaque séance par le chant d’un cantique. Le soir, dans la chapelle du Foyer, de 18 heures à 19 heures nous pouvions participer au chapelet et à l’adoration du Saint-Sacrement. Nous pouvions demander un entretien personnel à Jean-Louis. 

Une bénévole du Foyer nous a entretenus durant une bonne heure de Marthe Robin, de la fondation des Foyers de la Charité, de leur esprit, nous a conseillé un livre de Bernard Peyrous, « Vie de Marthe Robin » [1], et un livret, « Découvrir Marthe Robin » [2].

Jean-Louis nous a donné trois pistes pour entrer dans la prière (pour ceux qui ont du mal) :
- Imaginer une palmeraie : pour l’atteindre, il faut traverser le désert. Dans le désert si on veut de l’eau, il faut puiser et désensabler jour après jour. Le sable comble sans cesse.
- Allumer du feu avec du bois humide, ça fume d’abord beaucoup, puis avec de la persévérance la flamme jaillit.
- Embarquer sur un voilier, d’abord déployer les voiles (notre âme). Le vent (l’Esprit saint) vient les gonfler et nous pouvons naviguer (prier) sereinement.

Je termine ce témoignage en recommandant le Foyer de Charité de Lacépède : havre de paix et accueil chaleureux. Nous avons un Foyer de Charité dans le diocèse, c’est une chance ! Allons nous y ressourcer !

Marie-Thérèse Calvet, de l’équipe Secours Catholique de Fumel

Pour en savoir plus sur le Foyer de Charité de Notre-Dame de Lacépède :
www.lesfoyersdecharite.com/foyer/lacepede

[1] Éditions de l’Emmanuel/Éditions Foyer de Charité, 2006, et en format poche, Pocket, 2010.

[2] Bernard Peyrous, « Découvrir Marthe Robin », Éd. de l’Emmanuel/Éd. Foyer de Charité, 2010.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne